De l'Art ou du Maçon

Une jolie fleur dans une peau de vache

 

D'une chanson de Brassens, un nom qui aurait parfaitement convenu à cette voie s'il n'eut été déjà pris par une fameuse voie de Graou dans la paroi du Duc au Verdon..


Cette nouveauté de la face Ouest du Thaurac m'aura donné bien du fil à retordre, un laborieux travail de recherche d'itinéraire et beaucoup de nettoyage pour finalement parvenir à un résultat plus que satisfaisant.


La voie est entièrement équipée de broches, tous les relais sont très confortables sur des vires à l'exception de R2 qui dispose d'une belle sellette.


L'escalade est technique et exigeante, les cotations serrées et l'équipement parcimonieux mais l'ensemble en fait une voie majeure pour la région, remarquablement soutenue.


A noter la variante de droite qui permet d'éviter la difficile et obligatoire L2 en deux longueurs plus faciles, il est aussi possible de sortir au sommet par le dièdre final de la voie du Becquet et d'ainsi éviter la superbe mais délicate longueur finale en 7b.


Enfin, pour en profiter pleinement, il est préférable que l'ensemble de la face soit bien sèche, le style technique souvent en adhérence et la nature du rocher rendent l'escalade très pénible dans des conditions humides.

 


Vous pouvez télécharger le Topo PDF ici

 

 

Dans des conditions bien humides, après avoir emprunté le début de L2 de la voie de la Plaque, Raph à l'ouverture de la traversée pour rejoindre le relais de la sellette.

 

 

Une manip peu commune:
La main courante rappelable sur ancrage naturel avec points intermédiaires à coller.
Comme quoi parfois ça sert de faire du canyon!

 

 

 

 

 

Antonin en termine avec l'exigeante L2 avant de rejoindre la sellette.