Des fausses idées sur l'escalade ?

Le cabinet noir des hantises de la grimpe ! Rapide revue des idées reçues et farfelues

“J’ai un vertige maladif, même sur une échelle, alors l’escalade pour moi, euh… je passe mon tour !”

Certes… Alors soyons clairs, nous voyons très rarement un groupe arriver sans une personne (si ce n’est 3 ou 4) qui ne nous dise la même chose. Et la proportion de personnes qui revenues au parking ne se sont pas régalées en faisant (quasiment) toute l’activité… est environ égale : une poignée de personnes sur quelques milliers.
Autrement dit, la normalité c’est d’avoir une petite appréhension : l’inconnu, on s’en fait des montagnes. Et vous serez surpris de voir que ce ne sont pas les plus craintifs a priori qui réagissent le moins bien au final. La gestion de la peur, ça fait partie du quotidien de notre métier. Confiez-vous à nous, le résultat est garanti ;-) 

“J’ai essayé quand j’étais plus jeune, trop physique pour moi, alors maintenant…”

Eh bien on a beau être moniteurs d’escalade et pratiquants réguliers, on répond la même chose aux copains très forts qui nous proposent des escalades au-dessus de notre niveau…
Autrement dit, tout tient à un contenu de séance adapté à nos capacités et nos envies. L’escalade (si, si…), ça peut consister en un parcours facile car garni de belles prises, aérien et proposant de beaux points de vue, avec des plateformes régulières pour faire des pauses, et un petit salon de thé en pleine paroi avant de redescendre au sol. 

  • casse matériel
  • chaussons douloureux
  • suis trop faible pour le groupe

 

Revenir aux sorties d'escalade proposées