Le Canyon du Diable

Difficulté : Facile si l'on veut mais peut se corser à la demande !
Période : Toute l'année selon le niveau d'eau
Age minimum : 6 ans
Durée de l'activité : 2h30 à 3h00 dans l'eau
Marche d´approche : 10 minutes
Marche retour : 3 minutes
Sauts obligatoires : Aucun
Matériel à prévoir : Chaussures fermées type baskets, maillot de bain, bouteille d'eau.
Tarif par personne : 45¤ - 40¤ à partir de 5 personnes.

  • Canyon du Diable
  • Canyon du Diable
  • Canyon du Diable
  • Canyon du Diable
  • Canyon du Diable
  • Canyon du Diable
  • Canyon du Diable
  • Canyon du Diable
  • Canyon du Diable

Le Canyon du Diable dans les gorges de l'Hérault

Le Diable désigne la section des gorges du fleuve Hérault, entre Saint Guilhem le Désert et Saint Jean de Fos

A cet endroit, les gorges s’élèvent et se resserrent, le courant augmente, des rapides et de petits cassés apparaissent, la faune et la flore s’y épanouissent librement : on est passé dans un canyon !

L’Hérault prend sa source sur la pente sud du mont Aigoual et descend toute la vallée à laquelle il donne son nom pour aller se jeter dans la Méditerranée.

En amont de Saint Jean de Fos, les gorges passent au pied de la grotte de Clamouse, l’une des plus spectaculaires cavités de la région, aménagée pour l’accueil du grand public. Lors d’épisodes de fortes pluies, une partie de la grotte se met en charge et expulse une large fontaine d’eau dans le canyon, dont le niveau peut quant à lui monter de plusieurs mètres.

A l’entrée de Saint Jean de Fos, le pont du Diable (ou du gour noir), édifice roman du IXe siècle, donne son nom au canyon. La légende veut qu’il fut construit par le Diable lui-même, Guilhem l’ayant défié puis piégé à son propre pacte.

Le parcours du canyon est très varié, avec une dominante aquatique et horizontale, et de nombreux ateliers exploitant les rives du cours d’eau : tyroliennes, rappels, nombreux sauts de diverses hauteurs, et même escalade en traversée au-dessus de l’eau.

Il est possible pour ceux qui le souhaitent d’éviter ces ateliers optionnels en restant dans le lit de la rivière et en se laissant dériver au fil du courant.

Le final du parcours est particulièrement esthétique, le paysage s’ouvrant grandiosement sur le pont du Diable et le plan d’eau qui lui succède, au niveau des plus hautes falaises dessinant les bords du canyon.

Ce parcours est généralement réalisable d’avril à octobre, hors épisodes d’importantes précipitations. Il est possible de quitter le parcours à tout moment si nécessaire.