Ligne de Fuite

Un bijou qui se mérite


De retour 8 ans après une première ouverture au Verdon (Ayahuasca) dans la paroi du Duc, cette fois-ci à peine un peu plus loin et toujours du même côté du Verdon.

La ligne m'avait tapé dans l'½il, en plein dans cette face raide et compacte qu'est la paroi de l'Encastel.
Mais il est bien difficile d'y trouver un itinéraire d'escalade libre, le rocher ici se faisant avare en prises en dehors des lignes de faiblesses.

L'ouverture du bas des premières longueurs, en solitaire, avec son lot d'incertitudes et de découvertes a ensuite laissé la place à l'équipement du haut, plus simple et permettant des décisions parfois plus judicieuses.
Ainsi la voie emprunte un bout de longueur de la Taf, sa voisine de gauche, avant de rejoindre un beau mur concrétionné quand le dévers commence à être plus prononcé.

La surprise a été de découvrir qu'une voie d'artif récente passait par le fameux dièdre/toit, suspendu sous le sommet. Une voie nommée Charlie Akbar, ouverte à l'automne 2015 par Antoine Eydoux et Enzo Oddo.
Dans ce dièdre commun, fabuleux pour l'escalade libre dans une ambiance ébouriffante, les plombs en place, un spit de 8 et une poignée de ficellous ont été remplacés par quelques goujons de 10. Le relais d'artif est resté en place.
En espérant que les ouvreurs de Charlie Akbar se réjouiront de parcourir à nouveau cette dizaine de mètres dans un style d'escalade plus dynamique et léger.

Au résultat, une ligne superbe, à l'escalade sérieuse, remarquablement soutenue dans un niveau très homogène à l'exception de courts passages très difficiles que l'équipement permet de franchir en tirant aux points.

Toutes les longueurs sont belles, offrant une grande variété de styles dans une ambiance toujours raide et  bien gazeuse.
Comme dans ses voisines de gauche qui empruntent les deux grandes lignes de faiblesse de la face, le style exigeant demande des doigts solides et une pose de pieds exemplaire. L'équipement rend l'escalade souvent un peu engagée mais les points sont assez proches dans les section les plus techniques.

Une escalade de grande classe pour laquelle il faudra arriver affuté et déterminé.

Ici le TOPO PDF téléchargeable.

Descriptif des longueurs

L1: 7b - Démarre sur le pilier gauche de la grosse coulée de tuf noir où on arrive rapidement à un pas de bloc très à doigt et sans pieds. Peut-être 7a+ avec un peu de passage et la bonne méthode. La suite est très jolie et plus facile, en ascendance gauche sur gouttes d'eau et gros trous.

L2: 7b - Toujours en ascendance gauche, courte et technique, réglettes, petits trous et de beaux pas originaux. Final plus facile mais engagé pour rétablir à gauche, à coté d'un petit genévrier sous le relais.

L3: 7b/A0 ou 8a? - Mur majeur en léger dévers truffé de trous jusqu'à arriver au petit bombé final où on trouve un pas de bloc très difficile avec un petit bi-doigt. Trois points permettent de le franchir en A0. Ou 8a en Libre?

L4: 7c ou 7c+ - Quelques mètres pour rejoindre la Taf et son escalade technique et à doigt, puis ça se calme dans le dièdre dont il faut sortir avant la fin pour traverser à droite.
Bien rallonger le dernier point dans le dièdre et traverser à l'horizontale au dessus d'une écaille pour rejoindre le final exigeant dans un mur raide et coloré.

L5: 7c/A0 ou 8b? La paroi se redresse et prend du dévers, début en grands mouvements dans des trous vers une coulée de tuf noire et orangée. Puis traverser à gauche pour rejoindre les grosses inversée et franchir le petit  bombé en tirant aux points ou en libre très difficile et à doigts. La suite sur une large et superbe colonette orange avant de rejoindre le relais par une fissure facile.

L6: 7b+ - LE dièdre suspendu, majeur et athlétique. Grosse ambiance. Ne pas s'arrêter au relais de Charlie Akbar (spit de 8 et goujon de 8).
En haut du dièdre sortir dans le mur à droite pour rejoindre le relais.

L7: 6c - Beau mur gris Verdon, petit pas d'équilibre au départ, suite facile en faisant un crochet par la fissure à droite.

Attendre que la face soit bien sèche.
Partir tôt les jours chauds sous peine de rôtir dans les dernières longueurs (la face est entièrement au soleil à 14h)
Hissage recommandé et facile tout au long de la voie.
Les relais, bien que majoritairement sur des petites marches ne sont jamais vraiment confortables, une petite sellette n'est pas du luxe.
Retraite possible dans la voie jusqu'à L5 en reclippant quelques points. Bien plus compliqué passé le dièdre de L6...
Les cotations sont à affiner avec le passage.
 

Enfin quelques photos prises par mon ami Charlie, de Crescendo, qui m'a fait le plaisir de m'accompagner pour la dernière journée d'équipement et les premiers pas en libre dans la voie. Merci à lui.
Merci aussi à Jean Marc Roman, ouvreur de La Taf, et propriétaire du camping Bio Verdon, pour son accueil et sa sympathie.

 

ligne-de-fuite-verdon-encastel
ligne-de-fuite-verdon-encastel
ligne-de-fuite-verdon-encastel
ligne-de-fuite-verdon-encastel
ligne-de-fuite-verdon-encastel
ligne-de-fuite-verdon-encastel
ligne-de-fuite-verdon-encastel
ligne-de-fuite-verdon-encastel